Zone dégroupée explication : explications

La zone dégroupée définit une localité dans laquelle le réseau téléphonique est ouvert à des opérateurs autres que l’opérateur historique France Télécom (devenu orange). L’ouverture de ces zones s’explique par la volonté de l’Union européenne de mettre fin au monopole du marché de la communication. Découvrir en détail les explications pertinentes concernant les zones dégroupées.

## Zone dégroupée : explication

zone dégroupée

Dans le cadre de la nouvelle loi Européenne de la communication, les zones dégroupées sont adoptées dans le but de permettre à l’utilisateur de choisir l’offre téléphonique et le fournisseur d’accès internet qui lui conviennent. En effet, dans l’Union européenne, la loi oblige l’opérateur historique, France Télécom devenu orange, à permettre aux opérateurs alternatifs d’accéder à la boucle locale et de fournir une salle de cohabitation située à proximité du réseau cuivre.
Ainsi, le dégroupage confère la gestion de certains signaux téléphoniques à des fournisseurs autres que l’opérateur initial. Il permet à ces opérateurs alternatifs d’accéder directement à l’utilisateur final sans investir dans la partie du réseau d’acheminement des données. Dans ce cas de figure, France Télécom conserve la gestion et la maintenance de la paire de cuivres. Ses investissements et les interventions de maintenance sont ainsi pris en charge par les opérateurs tiers.
Pour plus d’explications concernant les zones dégroupées, consultez cette vidéo :

### Fonctionnement du dégroupage
Pour fournir une offre internet, les opérateurs sont raccordés au réseau initial de l’opérateur historique. Ce raccordement se fait en deux temps :
* En amont, le réseau est relié au répartiteur de France Télécom auquel des sous répartiteurs sont raccordés pour acheminer la connexion vers les lignes téléphoniques des abonnés.
* En aval, les opérateurs alternatifs prennent le relais de la gestion des lignes téléphoniques au niveau des nœuds de raccordements d’abonnés (NRA). De ce fait, le fournisseur installe le matériel de raccordement dans le NRA.

En savoir plus sur le réseau de communication via cet article

Types de dégroupage

Il existe deux types de dégroupage en fonction de la structure de la ligne téléphonique et de la fréquence de circulation : fréquences hautes et fréquence basse. La fréquence haute est celle qui est utilisée pour la transmission des données comme la connexion internet et les services de télévision. Les fréquences basses quant à elles sont celles qui transportent la voix. Suivant ces critères, les deux types de dégroupages sont le dégroupage total et le dégroupage partiel.

Dégroupage partiel

Les zones partiellement dégroupées rassemblent les localités dans lesquelles les concurrents d’Orange n’ont accès qu’aux fréquences hautes. Dans ce cas, l’utilisateur reste client d’Orange, mais peut choisir un autre fournisseur d’accès internet. En effet, pour ce type de dégroupage, l’opérateur alternatif fournit l’accès internet haut débit, mais doit louer les services bas débits à l’opérateur historique. Le client doit ainsi souscrire deux types d’abonnements:
* Un abonnement chez Orange pour la gestion de la ligne fixe
* Un abonnement chez un autre fournisseur d’accès internet (Free, SFR, Bouygues Telecom…)

Dégroupage total

En zone totalement dégroupée, les concurrents d’Orange ont accès à l’intégralité des bandes de fréquence et utilisent leur propre réseau pour fournir à la fois les services téléphoniques, des offres d’accès internet haut débit et des services TV. Ainsi, le client ne souscrit qu’à un seul abonnement. Toutefois, il est possible de conserver l’ancien abonnement pour les services téléphoniques. En outre, le dégroupage total confère plusieurs avantages :
* Le débit de connexion en dégroupage total est plus rapide.
* La souscription à un seul abonnement permet également de faire des économies financières.

En bref, la différence entre les deux types de groupages se trouve essentiellement au niveau du prix. Le tableau comparatif suivant vous permettra de mieux faire la différence entre dégroupage total et dégroupage partiel.

Dégroupage partiel Dégroupage total
Téléphonie fixe Téléphonie fixe à basse fréquence avec Orange Téléphonie fixe par VoIP avec opérateur au choix
Internet Opérateur au choix Opérateur au choix
Nombre d’abonnement (s) pour l’accès à internet et la téléphonie fixe 2 1
Prix 17,96 euros + prix d’un abonnement internet Selon l’opérateur et l’offre choisis

Les offres proposées par les opérateurs alternatifs

Les forfaits en zone dégroupée varient essentiellement suivant l’opérateur choisi par le client. En France, il existe quatre grands opérateurs qui gèrent le réseau téléphonique :
* Free
* SFR
* Bouygues télécom
* Orange

Les offres chez Free

Chez Free, les offres sont les mêmes pour les zones partiellement et totalement dégroupées. Par ailleurs, depuis 2016, la souscription à une offre freebox s’accompagne automatiquement d’une offre de service téléphonique fixe. La fin du dégroupage partiel est essentiellement liée à l’arrêt progressif de l’utilisation du réseau téléphonique bas débit par orange.
* En zone dégroupée, vous avez le choix entre quatre offres qui sont accessibles à partir de 29,99 euros par mois.
* En zone non dégroupée, l’offre d’accès internet haut débit avec la freebox Crystal est disponible dès 35, 98 euros par mois.

Les offres chez SFR

Contrairement à Free, SFR Altice propose un dégroupage partiel à ses clients. Grâce à la présélection, le client peut souscrire un abonnement chez SFR et conserver sa ligne de téléphonie fixe bas débit en passant par l’opérateur alternatif. En outre, il bénéficie des tarifs et services fixes de SFR sans résilier son contrat d’abonnement téléphonique. Dans ce cas de figure, la gestion de la ligne et la facturation sont prises en charge par le fournisseur alternatif.
Chez SFR en zone regroupée, l’abonnement donnant accès à la connexion internet, à la télévision et à la téléphonie fixe est disponible à partir de 29,99 euros par mois.
En zone non regroupée, deux options s’offrent aux consommateurs :
* la box Power mini qui coûte 37,99 euros par mois.
* la box SFR classique avec internet haut débit et le téléphone à un prix de 29,99 euros par mois. Un surplus de 5 euros par mois est à prévoir pour les zones non regroupées.

Pour une offre internet seule, le tarif est compris entre 15,90 et 20,90 euros par mois sans présélection.

Les offres chez Bouygues télécom

Afin de rattraper son retard et de proposer une offre internet haut débit dans les zones ne disposant pas encore de nœud de raccordement, Bouygues télécom loue le réseau ADSL d’Orange. Dans les zones dégroupées, le tarif de Bouygues est de 17,99 euros par mois avec le prix de la Bbox qui est de 3 euros par mois. Il faut toutefois compter un supplément de 8 euros pour les zones dégroupées étendues situées en région rurale ou semi-rurale.
Si le travail dans la communication vous intéresse, découvrez les offres d’emploi Engie à travers cette page

Quid des zones non dégroupées ?

Bien que la zone dégroupée s’étende de plus en plus dans l’hexagone, il en reste encore quelques-unes qui ne sont pas concernées par le procédé de dégroupage. Il s’agit essentiellement de régions rurales dans lesquels les opérateurs alternatifs louent à Orange la boucle locale pour pouvoir proposer des offres de connexion ADSL. Dans ces localités, le dégroupage est moins intéressant. En effet, la sous-location a plusieurs répercussions sur la connexion internet :
* À cause du surcoût de la location du réseau, le prix de l’abonnement internet dans les zones non dégroupées est plus cher.
* Les équipements fournis par les fournisseurs sont obsolètes et moins performants qu’en zone dégroupée.
* Ainsi, le débit de connexion internet est plus faible et ralentit considérablement la navigation.
* Les services annexes comme la télévision par internet ne sont pas compris dans l’offre à cause de la performance de la connexion. Ainsi, d’autres solutions sont proposées par les fournisseurs comme la TNT améliorée ou le satellite.

Pour connaître l’éligibilité de votre zone au dégroupage, il existe plusieurs plateformes internet qui permettent de faire des tests de dégroupage. Il vous suffit d’entrer votre numéro de téléphone ou votre adresse postale dans la barre de recherche et les résultats apparaîtront en un clic. Sinon, vous pouvez vous référer aux cartes des zones dégroupés présentes sur Internet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *