Zone dégroupée étendue : on vous dit tout

Afin d’obtenir le meilleur abonnement internet, il est conseillé de savoir dans quelle zone de dégroupage se trouve la ligne téléphonique utilisée. Tour d’horizon sur les zones dégroupées étendues.

Le dégroupage : définition

zone dégroupée étendue 1
Le dégroupage se définit comme un procédé permettant aux opérateurs internet d’accéder aux lignes téléphoniques d’Orange afin de proposer des offres internet aux abonnés. À l’origine, Orange était l’unique opérateur des Français. Malgré l’apparition de nombreux concurrents, cette entreprise reste toutefois propriétaire des lignes téléphoniques du territoire, appelées également « la boucle locale ».Pour pouvoir proposer leurs forfaits internet (ADSL, VDSL, etc.), les opérateurs alternatifs doivent ainsi emprunter ce réseau. Cependant, cela a un prix. De ce fait, ils payent Orange pour obtenir l’autorisation d’utiliser ses lignes téléphoniques.

Les différents types de zones de dégroupage

Le dégroupage se divise en quatre zones spécifiques à savoir :
* Les zones dégroupées étendues ;
* Les zones partiellement dégroupées ;
* Les zones totalement dégroupées ;
* Les zones non dégroupées.

Les zones dégroupées étendues

Les zones dégroupées étendues couvrent souvent les zones rurales et semi-rurales ainsi que certaines villes. Dans la majorité des cas, les opérateurs internet payent des frais supplémentaires à Orange afin qu’ils puissent proposer leurs offres dans des zones étendues. Ces dépenses sont relatives à la location d’équipements d’Orange.

Les zones partiellement dégroupées

Les zones partiellement dégroupées permettent aux abonnés d’un opérateur Internet d’obtenir deux lignes téléphoniques :
* Une ligne Orange ;
* Une ligne pour un abonnement internet ADSL.

L’abonné peut utiliser ces deux lignes simultanément ou séparément pour faire des appels ou se connecter à Internet.

Les zones totalement dégroupées

Les zones totalement dégroupées permettent une meilleure connexion internet et des offres moins chères que le dégroupage partiel. L’explication ? Le débit de la bande passante peut s’élever jusqu’à 25 Mbit/s. De plus, les abonnés ne sont plus reliés au réseau d’Orange, mais plutôt à celui de leur opérateur. Ainsi, ils n’ont pas besoin de payer l’abonnement téléphonique. La ligne ADSL devient le seul réseau téléphonique opérationnel.

Les zones non dégroupées

La définition des zones non dégroupées se base sur le type de lieux qu’elles couvrent et les performances internet qu’elles offrent. Les zones non dégroupées concernent particulièrement les régions rurales. Cependant, elles proposent un niveau de débit beaucoup plus faible qu’en zone partiellement ou totalement dégroupée. De ce fait, les services TV par ADSL (VOD, Replay…) demeurent indisponibles. De plus, du fait du déploiement croissant de la fibre et de l’amélioration des lignes, les zones non dégroupées disparaissent de manière progressive.

Le dégroupage : un projet encore en cours de progression

En France, les toutes premières opérations de dégroupage ont débuté en 2004. Elles étaient le résultat de la multiplication rapide des offres internet. En effet, à la fin de l’année 2014, environ 11, 5 millions de foyers français bénéficiaient du dégroupage de la ligne téléphonique. Cependant, pour des raisons de rentabilité, seuls les centres téléphoniques situés dans les zones densément peuplées étaient convoités par les fournisseurs d’accès. Pour y remédier, plusieurs collectivités locales ont élaboré un réseau d’initiative public afin de déployer le dégroupage et Internet sur le territoire. Dans ce type de montage, elles investissent et fournissent elles-mêmes les équipements requis aux fournisseurs d’accès. Ces derniers les louent ensuite afin de les utiliser et offrir des formules d’abonnement aux intéressés.

Comment savoir si une personne se trouve en zone dégroupée ?

zone dégroupée étendue 2

Les zones dégroupées étendues concernent souvent les régions rurales ou semi-rurales et quelques villes. Afin de savoir si je suis en zone dégroupée étendue, la majorité des opérateurs internet ont mis au point une carte en ligne permettant de connaître les zones dégroupées. Il suffit de renseigner la commune de résidence pour connaître le type de technologie que l’abonné peut utiliser (ADSL, fibre optique ou câble). Dans la même idée, il existe également de nombreux sites web comme degrouptest qui permettent de faire un test d’éligibilité au dégroupage et de vérifier les services disponibles (TV ADSL, téléphone, TV HD…).

Quel opérateur internet choisir en zone non dégroupée ?

Même si elles tendent à disparaître, les zones non dégroupées subsistent, puisqu’elles sont utilisées par certains fournisseurs d’accès à Internet. La question qui se pose est de savoir quel FAI choisir en zone non dégroupée. Pour y répondre, le tableau suivant présente quelques FAI réputés sur le territoire français :

FAI Les services offerts
SFR Internet Téléphonie illimitée sur fixes TV sur PC, smartphone ou tablette SFR Presse SFR Cloud (10 Go)
Bouygues Telecom Internet Appels illimités sur fixes et mobiles
Orange Internet Télévision jusqu’à 160 chaines, dont 40 en HD Téléphonie illimitée sur fixes
Free Internet Appels illimités sur fixes et mobiles
RED by SFR Internet Téléphonie illimitée sur fixes

À titre d’information, les tarifs proposés par ces FAI s’élèvent généralement de 25 à 40 € et varient en fonction des avantages offerts (location de box internet, promotions fréquentes, etc.).

L’ADSL et le VDSL en zone dégroupée étendue

En France, plusieurs FAI proposent des offres internet ADSL et VDSL en zone dégroupée étendue. Comment faire le choix entre l’ADSL et le VDSL ? Pour ce faire, il faut se renseigner sur leurs points forts et leurs inconvénients, comme le montre le tableau suivant :

Avantages Inconvénient
ADSL Plusieurs services proposés (Internet, téléphonie, VOD…) La puissance du signal émis par l’opérateur diminue en fonction de sa distance par rapport au logement de l’abonné
TV de plus de 100 chaînes
Débit maximal de 25 Mbit/s
VDSL Plus rapide que l’ADSL La ligne de cuivre raccordée au logement de l’abonné ne doit pas dépasser une longueur de 1 km
Connexion plus fluide
Débit maximal de 34 Mbit/s

Pour ceux qui souhaitent naviguer sur la Toile dans les conditions optimales, il est conseillé d’opter pour le VDSL. Ce réseau possède, en effet, un débit maximal de 34 Mbit/s. Cependant, une utilisation poussée d’Internet risque d’augmenter la facture d’énergie : vidéo HD en streaming, jeux et musique en ligne, etc. Toutefois, se trouve plusieurs habitudes à adopter pour réduire la facture d’électricité au quotidien.

Le dégroupage : les avantages pour les consommateurs

Le dégroupage offre de nombreux avantages aux consommateurs :
* La possibilité de s’abonner à plusieurs offres d’accès à Internet à haut débit ;
* La liberté de résilier une offre et d’en choisir une autre tout en bénéficiant de services encore plus complets ;
* L’apparition d’offres multiservices (triple play, quadruple play, etc.) ;
* Profiter d’une connexion internet, de la télévision, de la téléphonie et d’un forfait mobile via un seul abonnement ;
* Des tarifs forfaitaires plus accessibles.

Et pour les opérateurs internet ?

Depuis qu’Orange a mis son réseau cuivre à disposition des opérateurs internet alternatifs, ces derniers bénéficient de plusieurs avantages :
* La prolifération des points d’accès ;
* Une baisse de prix grâce au développement croissant des réseaux en fibre optique ;
* La possibilité de concurrencer Orange sans avoir à créer ou déployer un réseau filaire jusqu’aux abonnés ;
* La liberté d’établir des offres possédant des tarifs différents.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *